La digitalisation suite à  la crise du Covid-19

La digitalisation suite à  la crise du Covid-19

Avec la crise du Covid-19 en ce début d’année 2020, et un confinement mis en place dans la majorité des pays du monde, nous nous sommes retrouvés dans une situation inédite. Toutes nos habitudes ont été bouleversées, et la plupart des secteurs d’activité ont été obligés de se réinventer, chacun à leur façon mais en utilisant un socle commun : le digital.

La transformation digitale n’a jamais autant été une priorité pour l’ensemble des secteurs, c’est devenu une question de survie et tout ce qui a été mis en place durant ces 2 mois de confinement nous le prouve.

Les entreprises tout d’abord ont dû réinventer leur façon de fonctionner avec leurs salariés suite à  la mise en place du télétravail dès que cela a été possible. L’utilisation des outils de visioconférence comme Zoom ou Teams a explosé, chacun a dû trouver son nouveau rythme et le digital a permis de maintenir le lien entre les équipes.

L’accès à  la formation a quant à lui été renforcé grâce aux aides de l’Etat, et les salariés en chômage partiel notamment ont pu accéder à  de nombreuses formations en ligne. Le marché de la formation s’est adapté, les parcours 100% en ligne se sont multipliés, et de nombreux webinar (ou webinaire) ont été organisés.

Le secteur de l’éducation s’est vu bousculé et a mis en place le dispositif « Ma classe à  la maison ». Ce dispositif a permis aux élèves d’accéder à  des cours en format vidéo, mais aussi des exercices. Là  encore le lien a été maintenu, non sans difficulté, grâce aux échanges en ligne via différents outils selon les enseignants (WhatsApp, mails, Google Drive, intranet de l’établissement scolaire, etc.).

Dans la restauration, la plupart des commerçants ont mis en place une offre « à  emporter ». Ici, les grands gagnants sont ceux qui avaient déjà  intégré (ou ont intégrés) le digital dans leur communication, grâce à  des pages sur les réseaux sociaux notamment pour conserver le contact avec leur clients et organiser les prises de commandes. Aujourd’hui, malgré la reprise de l’activité, chacun des acteurs cherche à adapter son fonctionnement dans l’optique de pouvoir limiter la propagation du virus. Là  encore le digital est au coeur de l’innovation puisque certains restaurants proposent par exemple de consulter leur carte sur smartphone grâce à  un QRCode.

Dans la culture, les principaux acteurs ont réagi assez rapidement. Des chanteurs ont organisé des « concerts à  la maison » en live sur les réseaux, les humoristes ont multiplié les pastilles et billets d’humeur sur leurs réseaux, des émissions TV ont été tournées à  domicile, en face caméra. Du côté du consommateur, les offres de streaming ont explosé, le géant NETFLIX a étoffé son offre en élargissant encore son catalogue, mais aussi MyCanal, OCS, et toutes les autres plateformes. Même les plateformes musicales Spotify et Deezer ont sorti des playlists spéciales confinement.

Dans la santé, l’utilisation des applications comme Doctolib a explosé, la prise de rdv via application mobile ainsi que les rendez-vous en visio se sont démocratisés. On a aussi constaté un grand boom de la télémédecine.

Au sujet des habitudes d’achats, les consommateurs se sont adaptés aux restrictions en essayant de faire un maximum de tâches depuis chez eux, via leurs ordinateurs, tablettes ou mobiles. Les drives alimentaires ont tous été saturés pendant plusieurs semaines, et les boutiques en ligne ont attiré de nouveaux clients plutôt habitués au shopping en magasin.

Même la pratique d’activités sportives a évolué puisque les réseaux sociaux ou outils de visioconférences ont permis aux coachs de dispenser des cours en live.

Enfin d’un point de vue social, c’est ici encore vers les outils digitaux que nous nous sommes tournés pour conserver le lien, grâce à des apéros organisés sur Skype, des soirées sur Facetime ou des repas sur Messenger !

Si tous ces exemples nous prouvent que la transformation digitale est indispensable, elle souligne aussi l’urgence pour que tout le monde puisse accéder à  ses outils. Sans eux, l’isolement de certains a été encore plus important durant ce confinement.

Alors que restera-t-il dans le monde post-covid ? Quels enseignements tous ces secteurs auront-ils tirés de cette crise ? Nos modes de vie, notre consommation, nos habitudes de travail auront-ils changé ? Des questions sans réponse à  ce jour mais ce qui est sûr, c’est que la digitalisation est bien en marche et son accélération est une évidence.