Le marché de la formation professionnelle
formation

Le marché de la formation professionnelle

En l’espace d’une année, le marché de la formation professionnelle s’est totalement transformé. 2020 et sa crise sanitaire ont bouleversé ce secteur, tant dans les usages que dans les attentes. Alors, presqu’un an après le début de la crise de la Covid19, quel est le constat ? Nous avons tenté de rassembler ici les principales conclusions tirées à la fin de l’année 2020 ainsi que les tendances pour l’année 2021.

Quelles conséquences à l’arrivée de la crise de la Covid19 ?

Les conséquences les plus directes de cette crise ont été ressenties lors du premier confinement, avec la mise à l’arrêt total de l’ensemble des formations en présentiel. Ce sont 80% des formations en présentiel qui ont été impactées.

Cet arrêt brutal a été compensé par la mise en place très rapide du dispositif du FNE renforcé (Fonds National de l’Emploi). Ce renforcement a permis à de nombreux employeurs de mettre en place des formations pour leurs salariés en chômage partiel, mais aussi à de nombreux acteurs de la formation professionnelle de digitaliser leur activité. Grâce à ce dispositif, ce sont seulement 38% des budgets formations qui ont été impactés.

En ce début d’année 2021, 37% des professionnels de la formation envisagent même d’augmenter leur budget car les demandes sont au rendez-vous.

Cette transformation du présentiel vers le distanciel s’est accompagnée d’une véritable démocratisation du digital learning. Tout comme le télétravail, encore peu répandu en France avant le 1er confinement, le digital learning s’est imposé et en 2021, ce sont 57% des responsables formation qui envisagent de dépenser davantage dans les formations en ligne. D’un côté les entreprises sont de plus en plus ouvertes à la mise en place de formations en ligne, et d’un autre les organismes de formation sont de plus en plus nombreux à proposer une offre digitalisée.

Les perspectives pour 2021

La moitié des actifs prévoient de se former en 2021 et souhaitent investir dans le développement des compétences. Grâce à la digitalisation, le grand public est plus sensibilisé et informé sur l’offre de formation et du côté des managers, cette crise a également permis à de nombreuses entreprises de déclencher des actions de formation pour les salariés.  Ce sont d’ailleurs 35% des managers qui sont plus enclins qu’avant la crise à ce que leurs collaborateurs suivent une formation.

Aujourd’hui, la formation devient un véritable sujet de performance pour les entreprises et d’engagement pour les salariés.

Les compétences les plus recherchées

Là encore, les chiffres montrent que les compétences recherchées vont vers le digital. Ce sont 70% des responsables de formation qui constatent une augmentation des besoins en formation sur les outils digitaux, ce qui est totalement en lien avec le contexte de ces derniers mois.

Le leadership est lui aussi une compétence recherchée, conséquence directe de la mutation vers le télétravail, afin de maintenir le lien malgré la distance. En effet, il est plus complexe de générer le sentiment d’appartenance à une entreprise, mais aussi de fédérer ses équipes, lorsque chacun est chez soi. C’est bien pour cela qu’aujourd’hui, les entreprises ont plus besoin que jamais de salariés maitrisant les outils digitaux et étant capables de faire preuve de leadership à distance.

En bref, le marché de la formation professionnelle est un secteur qui a été extrêmement impacté en 2020 mais qui a réussi le pari de se transformer très rapidement pour s’adapter aux besoins. Aujourd’hui, les formations sont pour la plupart accessibles en ligne, et les employeurs ont compris la nécessité de former leurs équipes. La structuration du marché est en cours avec la certification Qualiopi qui permettra de clarifier encore plus l’offre de formation en France.

Pour plus d’informations, voir notre article sur le sujet : https://www.aml-digital.fr/2020/07/13/la-certification-qualiopi/

Source : Empowill