Formation professionnelle : quelles aides existent pour se former ?
Aides formation professionnelle

Formation professionnelle : quelles aides existent pour se former ?

En 2021, il existe de nombreuses formations, encore plus avec la démocratisation des formations en ligne, et de plus en plus de personnes souhaitent se former afin de développer leurs compétences ou de se reconvertir.

Mais bien souvent, qui dit formation dit financement ! Et dans l’ensemble des financements existants, il est souvent compliqué de s’y retrouver. Dans cet article, nous allons essayer de vous aider à y voir plus clair.

I. Le Compte Personnel de Formation (CPF)

  • Pour qui ?

Il est utilisable par tout salarié, durant toute sa vie active (et même en période de chômage), pour suivre une formation qualifiante ou certifiante : salarié, profession libérale ou non salariée, conjoint collaborateur, à la recherche d’un emploi.

  • Comment connaître ses droits ?  

Il suffit de créer un compte ou de se connecter sur https://www.moncompteformation.gouv.fr/

Vous trouverez sur cet espace le récapitulatif des droits acquis, ainsi que la liste des formations dont vous pouvez bénéficier personnellement.

  • Pour quelles formations ?

Les formations que l’on pourra financer avec le CPF doivent viser les objectifs suivants : acquisition d’une qualification (diplôme, titre professionnel, etc.), acquisition du socle de connaissances et de compétences, Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), bilan de compétences, création ou reprise d’une entreprise, acquisition de compétences nécessaires à l’exercice des missions de bénévoles ou volontaires en service civique.

  • Comment ça fonctionne ?

Le CPF est alimenté automatiquement au début de l’année qui suit l’année travaillée. Bon à savoir : les droits restent acquis même en cas de changement d’employeur ou de perte d’emploi, ils vous suivent en tant que personne et ne sont pas affiliés à votre entreprise.

II. Pôle emploi

  • Pour qui ?

Les formations des demandeurs d’emploi sont financées prioritairement. La condition est d’être inscrit à Pôle emploi et d’avoir validé son projet de formation avec un conseiller Pôle emploi.

  • Comment connaître ses droits ?  

C’est auprès de son conseiller Pôle Emploi qu’il faut se renseigner sur l’éligibilité d’une formation à un financement.

  • Pour quelles formations ?

La liste des formation potentiellement éligibles au financement Pôle Emploi est disponible directement sur le site, en cliquant ici : https://candidat.pole-emploi.fr/formations/accueil . Dans le cas où la formation souhaitée n’y figurerait pas, rapprochez-vous de votre conseiller Pôle Emploi ! 

  • Quelle rémunération ?

La rémunération dépend de la situation du demandeur d’emploi au moment de la demande, et notamment selon s’il touche ou non l’Allocation de Retour à l’Emploi (ARE) au moment de l’entrée en formation ou le jour de son entrée en stage. Plus d’informations sur pole-emploi.fr ou auprès de votre conseiller.

III. Le crédit d’impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise

Un dirigeant qui souhaite se former pour acquérir de nouvelles compétences peut bénéficier, dans certains cas, d’un crédit d’impôt sur les dépenses de formation.

  • Pour qui ?

Ce dispositif existe pour toutes les entreprises : celles relevant d’un régime réel d’imposition sur les bénéfices (impôt sur le revenu ou sur les sociétés), et celles exonérées d’impôt (quel que soit leur forme juridique et leur secteur d’activité).

Le crédit d’impôt s’applique aux dépenses de formation du ou des dirigeant(s) de l’entreprise : entrepreneur individuel, gérant de société, président, directeur général, administrateur ou membre de sociétés par actions.

  • Pour quel montant ?

Le montant du crédit d’impôt est égal au nombre d’heures passées en formation par le ou les dirigeants de l’entreprise multiplié par le taux horaire du smic, dans la limite de 40 heures par an et par entreprise.

IV. Les opérateurs de compétences (OPCO)

Ces organismes, agréés par l’Etat, sont chargés de « financer l’apprentissage, aider les branches professionnelles à construire leurs certifications professionnelles et guider les PME dans la définition de leurs besoins en formation ».

  • Pour qui ?

-Les contrats d’apprentissage : depuis le 1er janvier 2020, le financement de l’apprentissage est réalisé par les OPCO.

-Les contrats pro : ce dispositif, avantageux pour les entreprises, leur permet de bénéficier de plusieurs aides, notamment grâce à l’OPCO qui prend en charge la formation des tuteurs et les frais (frais pédagogiques, rémunération, cotisations sociales, frais de transport, frais d’hébergement).

-Les plans de formation : dans les entreprises de moins de 50 salariés, le plan de développement de compétences peut être financé par l’OPCO.

Ces frais sont les suivants : frais pédagogiques, salaires des collaborateurs formés, ainsi que les frais de déplacement, de restauration et d’hébergement de vos collaborateurs et des formateurs.

  • Comment connaître son OPCO ?

Il existe 11 OPCO, dans lesquels se répartissent les 329 branches professionnelles. Pour savoir de quel OPCO l’on dépend/notre employeur dépend, il suffit de connaître la convention collective à laquelle l’entreprise est affiliée.

  • Bon à savoir !

Si vous souhaitez vous former sans pour autant passer par votre employeur, vous pouvez tout de même faire une demande de financement auprès de votre OPCO. Renseignez-vous sur celui dont dépend votre entreprise, et faites une demande « confidentielle » de financement formation !

V. En bref

Il existe de nombreuses aides alors, dans le cas où vous souhaitez suivre une formation, un seul mot d’ordre : SE RENSEIGNER ! Auprès de chacun des interlocuteurs possibles, votre employeur, Pôle emploi, votre compte formation, votre région, etc. Surtout, n’hésitez pas et accédez à la formation que vous souhaitez plus facilement que vous ne le pensiez !

Sources : www.pole-emploi.fr www.travail-emploi.gouv.fr www.service-public.fr www.cpformation.com www.moncompteformation.gouv.fr